Retour

Des services limités pour les nouveaux arrivants en région

Même si la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine a connu une année exceptionnelle avec un bilan positif de 122 nouveaux arrivants, elle doit toujours relever un important défi : combler pas moins de 1000 emplois. Québec dit vouloir prioriser l'arrivée de travailleurs immigrants pour régler le problème, mais les services offerts par le gouvernement sont toujours limités en région.

Un texte de Philippe Grenier, d'après les informations de Martin Toulgoat

Nata de Melo Cruz suit en ce moment un cours de francisation à Gaspé, où il s'est établi l'été dernier.

Ce Brésilien fait partie des 300 nouveaux employés embauchés par l'usine de pales d'éoliennes LM Wind Power.

La bureaucratie est lourde, constate-t-il.

Québec reconnaît sa formation d'ingénieur chimique, mais Nata de Melo Cruz et sa femme attendent maintenant de pouvoir obtenir le droit de pratique octroyé par l'Ordre des ingénieurs du Québec.

Le gouvernement Couillard a promis en décembre dernier d'investir 15 millions de dollars pour favoriser l'arrivée de nouveaux immigrants dans les régions du Québec touchées par une pénurie de main-d'oeuvre.

Pour Amélie Filiatrault, coordonnatrice du Service d'accueil aux personnes immigrantes de la Côte-de-Gaspé, « même s'il avait été dit en 2014 qu'il y aurait une régionalisation de l'immigration qui se ferait, malheureusement, il y a eu une centralisation des services de l'immigration à Montréal. »

Le temps presse

En Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, pas moins de 1000 emplois sont toujours à combler.

Les travailleurs immigrants font clairement partie de la solution, mais les organismes d'accueil, tout comme les entreprises, disent se buter à une lourdeur administrative et à un manque de services que Québec avait pourtant promis de régler.

Autre signe que les services offerts aux personnes immigrantes sont limités dans la région, c'est que celles-ci doivent absolument se rendre à Québec ou à Montréal pour avoir un bilan de santé afin d'obtenir leur résidence permanente. Il est toujours impossible d'obtenir cet examen auprès d'un médecin en Gaspésie.