Retour

Des travailleurs du port de Montréal en lock-out à Regina pour se faire entendre

Une manifestation composée de membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) de la Saskatchewan et de leurs collègues en lock-out aux installations portuaires montréalaises du distributeur de céréales Viterra aura lieu vendredi devant le siège social de l'entreprise à Regina.

Par voie de communiqué, le SCFP indique que 51 travailleurs affectés au port de Montréal sont en arrêt de travail forcé depuis 20 semaines. Leur principale revendication est un retour de la partie patronale et syndicale à la table de négociations.

Les syndiqués demandent, entre autres, une amélioration des clauses touchant les horaires de travail et la conciliation travail-famille ainsi qu'un rattrapage en ce qui a trait au régime de retraite.

Les travailleurs ont refusé à 96 % la dernière proposition de convention collective de l'employeur au début du mois d'avril.

Le SCFP se dit ouvert à la négociation en tout temps.