Le Témiscouata souhaite devenir une destination prisée pour le cyclotourisme.

Un texte de Patrick Bergeron

Afin d'y arriver, les élus souhaitent avoir l'heure juste sur les développements potentiels et les travaux nécessaires au sentier du Petit Témis.

Au cours des derniers mois, un comité a été mis en place par la MRC. D'ici la fin du mois d'août, un appel d'offre sera lancé pour trouver un spécialiste qui pourra mener une telle étude.

La préfet de la MRC de Témiscouata, Guylaine Sirois, rappelle qu'au cours des dernières années, Québec a réduit le financement de la Route verte. Certains travaux d'entretien ont d'ailleurs dû être reportés.

Le sentier du Petit Témis, qui fait partie de la Route verte, relie Rivière-du-Loup à Edmundston au Nouveau-Brunswick sur une distance de 134 kilomètres.

Du vélo aux quatre coins du territoire

Le président de l'Association touristique régionale du Bas-Saint-Laurent, Hugues Massey souhaite que l'ensemble des municipalités du Témiscouata puisse profiter de ce développement.

Selon lui, ce genre de développement pourrait très bien permettre à des vacanciers de prolonger de quelques jours leur visite dans ce secteur de la région. Pour Hugues Massey, ce développement pourrait se faire en partenariat avec le Parc national du Témiscouata.

Plus d'articles

Commentaires