Retour

Dix municipalités de la région perdent leur caisse Desjardins

Le choc est important dans les dix municipalités du Bas-Saint-Laurent qui ont perdu leur point de service de Desjardins cette semaine. Un impact que ressentent tout particulièrement les personnes âgées et les propriétaires de commerces.

La journée a été forte en émotions pour plusieurs citoyens de Biencourt qui ont perdu leur caisse Desjardins, vendredi. Dans la rue, les gens se sont dits tristes, fâchés et déçus.

Ils ont appris la nouvelle il y a à peine un mois, alors que l'employé de la caisse et le local étaient déjà fournis par la municipalité depuis quelques années.

Les citoyens de Biencourt devront désormais se rendre à Squatec, qui se trouve à 13 kilomètres de la municipalité, pour faire leurs retraits et dépôts.

Il n'y aura pas non plus de guichet automatique dans la municipalité. Une nouvelle réalité qui sera particulièrement difficile pour les personnes âgées, qui n’ont parfois pas de voitures et qui ne sont pas en mesure d’utiliser les services en ligne de Desjardins.

La fermeture de la caisse représentera aussi un défi pour les commerces du village. Raymond Lavoie, propriétaire des Autobus Biencourt, explique qu’il avait souvent recours aux services de la caisse.

La déception est similaire dans plusieurs autres municipalités du Bas-Saint-Laurent. Cette semaine seulement, 10 centres de services de Desjardins ont fermé leurs portes dans la région.

Dans certains cas, les municipalités ont déjà tourné la page. À Saint-Adelme, le maire a déjà entamé des démarches pour établir une garderie dans les locaux laissés vacants par Desjardins.

Les responsables de la Caisse Desjardins des Lacs de Témiscouata n’ont pas été en mesure de répondre à notre demande d’entrevue.

D’après les informations d’Ariane Perron-Langlois