Retour

Dr. Oetker ferme son usine de pizzas de Grand-Sault : 180 emplois perdus

La compagnie Dr. Oetker a annoncé aujourd'hui la fermeture de son usine de confection de pizzas de Grand-Sault, au Nouveau-Brunswick, à la fin du mois de mai 2018, ce qui entraînera la disparition de 180 emplois.

La direction de la compagnie a dit qu’elle allait faire tout en son pouvoir pour minimiser les répercussions sur ses employés.

Ceux-ci recevront d’ailleurs une indemnité de départ qui va au-delà des exigences juridiques. Les employés auront accès à des services de recherche d'emploi et d'aide à la planification de carrière.

Ils auront aussi accès à leurs avantages médicaux et dentaires jusqu’au 31 décembre 2018.

Grand-Sault recevra 4 millions de dollars

Dr. Oetker mettra également sur pied un fonds communautaire de 4 millions de dollars à Grand-Sault pour aider à la reconversion professionnelle des travailleurs et au développement économique de la ville, en travaillant avec tous les ordres de gouvernement, y compris le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes.

Ce dernier a appris la nouvelle en même temps que les 180 employés de l'usine. Il ne s'y attendait pas du tout. « C'est un gros coup. Dans une grande ville comme Toronto, c'est pas grand-chose 180 emplois, mais c'est vraiment dur pour une petite communauté comme la nôtre. »

Il rappelle tout de même que la compagnie a fait preuve de compassion envers les employés de l'usine et qu'ils seront bien traités et auront la chance de se prendre en main.

« Nous nous soucions profondément des gens de notre équipe de Grand-Sault et nous allons nous asseoir pour discuter avec eux », a déclaré la vice-présidente exécutive de Dr Oetker, Cécile Van Zandijcke.

La communauté se relèvera de cette perte d’emplois. Le maire Deschênes en est convaincu.

« Une compagnie, entre autres, après qu’ils ont su ça, ils m’ont appelé et ils m’ont dit : “Écoutez, si vous avez à placer du monde, on cherche 53 [employés] pour le printemps.” Il y en a d’autres, j’en suis sûr. On va rebondir dans un temps opportun », explique Marcel Deschênes.

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Croissance économique, Gilles LePage, a exprimé sa déception, même s'il s'attendait à cette nouvelle. « Même si c'est très décevant, la communauté savait que ce jour arriverait puisque l'usine était seulement louée et que l'entreprise avait construit une usine à la fine pointe de la technologie en Ontario en 2014 », a-t-il écrit dans une déclaration.

La compétitivité du marché en cause

La compagnie justifie cette décision en disant que le marché de l’alimentation est de plus en plus compétitif, notamment en ce qui concerne les prix et les coûts de production.

« Cette annonce très difficile ne reflète pas la qualité du travail et le dévouement de nos employés de Grand-Sault, car les employés ont fait face à de graves pressions économiques au cours des dernières années. Pour que Dr. Oetker puisse continuer à fonctionner efficacement dans cet environnement difficile, nous devions restructurer nos activités de fabrication au Canada », a déclaré Mme Van Zandijcke.

Dr. Oetker indique que 70 % de ses activités seront déménagées vers son usine de production de London, en Ontario, tandis que 30 % de la production sera transférée à son usine de Lodi, dans le New Jersey.

Plus d'articles

Commentaires