Retour

Du papier au carton recyclé, Kruger entreprend un tournant marquant de son histoire

La machine numéro 10 de l'usine Kruger de Trois-Rivières, en marche depuis 25 ans, s'est arrêtée samedi, après avoir produit son dernier rouleau de papier journal. Le temps est venu pour la machine de se tourner vers une nouvelle vocation.

« On a un pincement au coeur du fait qu'elle arrête de fonctionner aujourd'hui, mais on se dirige vers un marché qui est encore plus attrayant », dit le directeur général, Nicolas Cloutier.

L'arrêt de production permettra de convertir la machine de façon à produire du carton recyclé, destiné à l'industrie de l'emballage.

On se tourne vers un marché d'avenir qui est le carton. Dans quelques semaines, cette machine-là va tourner à nouveau, mais avec un nouveau produit.

Nicolas Cloutier, directeur général de Kruger

La transformation au coût de 250 M$, amorcée il y a plus d'un an, permettra de consolider les 270 emplois à l'usine et d'assurer la pérennité de l'usine.

La production de carton débutera le 6 ou 7 mai prochain.

Nostalgie

La machine numéro 10 a produit 16 millions de kilomètres de papier journal. Son arrêt revêt donc une signification particulière pour les travailleurs de l'usine.

« Pour ceux qui l'ont bâti, ceux qui l'ont opéré, aujourd'hui il y a un petit peu de nostalgie je dirais dans l'usine », explique Nicolas Cloutier.

Au cours des prochaines semaines, 350 travailleurs vont se ralayer 20 heures par jours, 6 jours sur 7 pour compléter la conversion.