Retour

Électricité : la hausse des tarifs qui guette le Nouveau-Brunswick inquiète l'Île-du-Prince-Édouard

L'opposition à Charlottetown presse le gouvernement d'en faire davantage pour assurer l'indépendance énergétique de la province.

Énergie N.-B. prédit que la tarification du carbone fera grimper ses coûts d'exploitation de 1,3 milliard de dollars d'ici 10 ans. Le fournisseur d'électricité estime qu'il devra augmenter ses tarifs de 38 % au cours de la même période.

Cette possibilité inquiète l'opposition à l'Île-du-Prince-Édouard, et pour cause: la province insulaire achète du Nouveau-Brunswick les trois quarts de l’électricité qu’elle consomme.

Le député progressiste-conservateur Jamie Fox craint que les consommateurs insulaires écopent de factures d'électricité beaucoup plus salées. Il reproche au gouvernement de ne pas en faire assez pour assurer l'indépendance énergétique de la province.

Pour sa part, la ministre de l'Énergie, Paula Biggar, n'exclut pas des hausses de tarifs. C'est pourquoi, ajoute-t-elle, la province cherche à développer l’exploitation de sources d'énergie propre, comme l'éolien.

À son tour, le premier ministre Wade MacLauchlan accuse l'opposition de vouloir faire peur à la population. Il promet qu'une éventuelle taxe sur le carbone sera « financièrement neutre ».

D’après un reportage de François Pierre Dufault

Plus d'articles

Commentaires