Retour

Emera propose sept parcs éoliens pour exporter au Massachusetts

L'entreprise Emera a conclu des ententes commerciales en Atlantique et soumis au Massachusetts son projet d'exportation d'énergie renouvelable.

L'État américain cherche un fournisseur pour acheter 1000 MW d'énergie verte. Son appel d'offres s'est terminé cette semaine.

Si l'offre d’Emera est retenue, des promoteurs indépendants construiront cinq parcs éoliens au Nouveau-Brunswick (Andy's Pond, Black Spruce, Colborne, Salmon River, Silver Brook) et deux en Nouvelle-Écosse (Higgins Mountain II et Yorkshire). De l'énergie hydroélectrique sera aussi fournie par les sociétés Énergie NB et Nalcor à Terre-Neuve-et-Labrador.

« Cette proposition représente une possibilité incroyable pour le Nouveau-Brunswick de tirer parti de ses ressources afin de fournir une énergie renouvelable propre. Le développement responsable des ressources offre la possibilité de créer des emplois et de stimuler notre économie », a déclaré le ministre du Développement de l’énergie et des ressources du Nouveau-Brunswick, Rick Doucet.

La construction de 250 à 300 éoliennes entraînera la création de 3000 emplois, selon Robin McAdam, vice-président d’Emera.

L'entreprise veut transporter l'électricité avec un câble sous-marin reliant un terminal à Coleson Cove et un autre au Massachusetts.

La décision de l’État du Massachusetts pourrait être connue dans un an.

Il faudrait trois ans pour exécuter les travaux de construction, estime Emera. La livraison de l'énergie verte commencerait en décembre 2022.

Plus d'articles

Commentaires