Retour

Enbridge achète Spectra Energy pour 37 milliards

Mégatransaction dans le domaine de l'énergie. Le géant canadien Enbridge a annoncé mardi qu'il achète la firme américaine Spectra Energy, une transaction de 37 milliards de dollars canadiens  ( 28 G$ US) sujette à l'approbation des autorités compétentes.

Dans un communiqué publié avant l'ouverture des marchés nord-américains, les deux firmes affirment que la nouvelle entité, Enbridge Inc., constituera le plus important joueur nord-américain en matière d'infrastructures énergétiques, avec une valeur totale estimée de 165 milliards de dollars canadiens ( 127 G$ US).

La transaction a été approuvée à l'unanimité par les membres des conseils d'administration des deux compagnies et devrait être complétée au cours du premier trimestre de 2017. Elle doit cependant obtenir le feu vert des actionnaires et certaines approbations réglementaires.

La transaction se fera par échange d'actions. Les actionnaires de Spectra Energy recevront 0,984 part d'Enbridge Inc. pour chaque action qu'ils détiennent. Cela équivaut à 40,33 $ US par action en considérant leur prix à la fermeture des marchés vendredi dernier.

Lorsque la transaction sera complétée, les actionnaires actuels d'Enbridge devraient détenir 57 % de la nouvelle entité, dont le siège social sera basé à Calgary, contre 43 % pour les actionnaires Spectra Energy.

Les dirigeants des deux entreprises disent anticiper une croissance annuelle de leur dividende de 15 % pour l'année 2017 et de 10 % à 12 % pour les années subséquentes, jusqu'en 2024.

« Cette transaction est transformationnelle pour les deux compagnies », affirme le président et chef de la direction d'Enbridge Inc., Al Monaco. Selon lui, la taille, la diversité et la flexibilité financière d'Enbridge Inc. seront « sans égal », et lui permettent d'anticiper une « croissance organique ».

« C'est une occasion incroyable pour les deux compagnies », estime pour sa part Greg Ebel, président et chef de la direction de Spectra Energy, qui deviendra président du conseil d'administration d'Enbridge Inc.

« La compagnie fusionnée aura ce que nous croyons être la meilleure plateforme pour servir nos clients dans toutes les régions de l'Amérique du Nord, et offrira aux investisseurs l'occasion d'avoir des rendements supérieurs », a-t-il ajouté.

Dans l'est du Canada, Enbridge a récemment fait les manchettes en raison de son projet d'inversion du flux de sa canalisation 9B, entre North Westover, près de Hamilton, et Montréal, afin d'acheminer du pétrole venant de l'ouest vers les raffineries de l'est. L'Office national de l'énergie (ONE) a donné le feu vert à ce projet il y a un an.

Plus d'articles

Commentaires