Retour

Énergie Est : l'eau potable avant tout à Edmundston

La Ville d'Edmundston organisait jeudi soir une séance d'information concernant le projet d'oléoduc Énergie Est de la compagnie TransCanada et la protection de l'eau potable a rapidement été abordée.

La ville refuse de prendre position pour ou contre l'oléoduc, mais elle tenait à sensibiliser les résidents d'Edmundston quant à l'importance de sa réserve en eau potable. Plus de 200 personnes ont assisté à la rencontre. 

Les citoyens s'entendent presque tous pour dire que la protection de l'eau potable est importante, mais l'oléoduc Énergie Est, dont le tracé passe en plein milieu du bassin hydrographique de la ville, divise.

Pour contourner le bassin hydrographique, le pipeline devrait parcourir 60 km de plus vers le nord.

Le gestionnaire des relations avec les parties prenantes au Nouveau-Brunswick pour l'oléoduc Énergie Est, Patrick Lacroix, n'a pas voulu dire si la compagnie a envisagé de contourner entièrement le bassin hydrographique.

Le maire Cyrille Simard avoue que la séance d'information n'aurait pas été nécessaire si l'oléoduc ne passait pas en plein milieu de la réserve d'eau potable. La ville ne veut pas non plus et ne pourrait pas de toute façon à elle seule empêcher le projet.

D'après le reportage d'Étienne Dumont