Énergie NB a déposé une demande générale de hausse de ses tarifs de 2 % auprès de la Commission de l'énergie et des services publics. Si elle est acceptée, la facture mensuelle moyenne des Néo-Brunswickois augmentera de 4 $.

La société de la Couronne affirme que cette hausse lui permettra de réduire sa dette, d’investir dans de nouvelles technologies, d’augmenter les projets d’énergie renouvelable et de renforcer la cybersécurité.

Les tarifs d’électricité résidentiels ont déjà augmenté de 2,07 % en avril dernier et de 1,63 % en juillet 2016.

« Nous sommes conscients que toute augmentation peut être difficile pour nos clients. C’est pourquoi nous continuons à réduire les coûts de nos activités grâce à des améliorations continues, tout en aidant nos clients à réduire leur consommation d’énergie », affirme un haut dirigeant de la société d’énergie, Darren Murphy, par voie de communiqué.

Énergie NB avance qu’il est souhaitable d’appliquer de « petites augmentations » aujourd’hui pour faire des investissements qui assureront une meilleure fiabilité du réseau.

Investir dans une « infrastructure de mesure avancée »

Elle veut notamment développer une « infrastructure de mesure avancée », déjà présente ailleurs en Amérique du Nord et qui permet d’établir une « communication bidirectionnelle avec les clients ».

Les clients peuvent ainsi mieux mesurer leur consommation d’énergie et Énergie NB, repérer plus rapidement les pannes, avant même que les clients la contactent, ce qui lui permettra de réagir plus vite.

La Commission de l’énergie et des services publics doit se pencher sur cette demande de hausse tarifaire en février prochain.

Plus d'articles

Commentaires