Retour

Énergivores? Comparez votre consommation à celle de vos voisins

Énergie NB offre à ses clients un nouveau programme qui leur permettra de savoir s'ils sont énergivores en non en comparant leur consommation d'électricité à celle d'autres foyers dans leurs quartiers.

La société d’énergie enverra à 125 000 abonnés choisis au hasard une copie papier de rapports d’énergie à domicile. Les autres clients pourront obtenir un rapport personnalisé sur le site d’Énergie NB.

Ces rapports indiqueront aux clients avec précision comment se partage l’électricité qu’ils consomment : combien va au chauffage, combien à l’éclairage, à l’eau chaude et ainsi de suite.

Les clients recevront aussi une cote, selon que leur efficacité énergétique est excellente, bonne ou moyenne. Ils pourront ensuite confronter leurs résultats avec ceux de maisons semblables dans le voisinage, sans toutefois que ces maisons soient identifiées parce que les renseignements donnés sont confidentiels.

Objectif : 3 % de réduction de la consommation

L’objectif d’Énergie NB est d’obtenir une réduction de 3 % de la réduction d’électricité pour l’ensemble des foyers de la province.

Selon la directrice du service à la clientèle chez Énergie NB, Jill Doucet, ce programme, développé par Opower, au Texas, a fait ses preuves ailleurs.

L’agence d’efficacité énergétique de la Nouvelle-Écosse, par exemple, estime qu’il a permis d’économiser 52,61 gigawattheures d’électricité pendant un projet pilote de trois ans, soit un montant suffisant pour alimenter 5261 maisons pendant un an.

Énergie NB a l’intention d’offrir le programme elle aussi pendant au moins trois ans. Il lui coûte 1 million de dollars par année.

« Nous fournissons à chacun de nos clients un outil d’efficacité énergétique qui les aidera à cesser de payer pour l’énergie dont ils n’ont pas besoin, et qui les aidera à économiser de l’argent et à réduire leur empreinte carbone », déclarait le PDG d’Énergie NB, Gaëtan Thomas, au moment du lancement du programme.

Un rapport imparfait

Une cliente de Fredericton, Claire Morrison, a déjà pu consulter son rapport d’énergie à domicile. Il lui a permis de découvrir qu’elle se compare favorablement aux autres propriétaires dans son quartier.

« Il y a quelques maisons qui font un peu mieux, reconnaît-elle, mais [le rapport] ne nous dit rien à propos de ces maisons, et je serais curieuse de connaître leur âge, parce que je ne pense pas que les vieilles maisons peuvent faire beaucoup mieux. »

Elle habite pour sa part une maison de 53 ans et reconnaît qu’elle aurait bien besoin de changer ses portes d’entrée, par où fuit de l’air chaud… et des dollars.

Avec des informations de Catherine Harrop

Plus d'articles

Commentaires