Retour

Entente Canada-Europe : la Fromagerie Médard craint une baisse de ses ventes

Le copropriétaire de la Fromagerie Médard de Saint-Gédéon et président de l'Association des fromagers artisans du Québec, Normand Côté, craint de perdre des ventes avec l'arrivée de 17 700 tonnes de fromage européen au pays en vertu de la nouvelle entente Canada-Europe.

Il anticipe une guerre des prix des produits fins.

Les fromages québécois toujours dans les supermarchés?

Selon lui, les grandes chaînes vont privilégier les fromages du Vieux Continent plutôt que ceux des petites entreprises du Québec.

Le gouvernement fédéral a annoncé mardi que les fabricants canadiens de fromage pourront choisir la moitié des importations. Les détaillants et distributeurs pourront décider de l’autre moitié.

Les fromageries artisanales du Québec répondent à Ottawa qu’elles ne sont pas intéressées par les importations.

« C'est comme si je vous donnais du lait pour faire du fromage, mais vous n'avez pas de fromagerie. Nous sommes de petits producteurs qui vendons déjà à des distributeurs », a fait valoir Normand Côté en entrevue à Café, boulot, Dodo.

Aide fédérale demandée

Par ailleurs, l’Association des fromagers artisans du Québec souhaite que le gouvernement fédéral crée un fond pour protéger les petites entreprises touchées par l'entrée massive de produits européens.

Normand Côté se rassure toutefois : le consommateur est averti et l’achalandage est toujours bon. Avec de la sensibilisation, il espère que la clientèle continuera d’encourager l’économie locale.

Plus d'articles

Commentaires