Retour

Entreprises de cryptomonnaies: Sherbrooke a atteint sa limite

Une seconde entreprise spécialisée dans la cryptomonnaie s'installera à Sherbrooke au cours des prochains mois, a confirmé la Ville de Sherbrooke mercredi. Ce qui vient jusqu'à nouvel ordre mettre un terme à l'implantation de nouvelles entreprises spécialisées dans ce domaine.

L'entreprise, dont la Ville ne dévoile pas le nom à la demande de celle-ci, consommerait 20 mégawatts par jour à partir d'un centre de calcul de données établi dans les anciens locaux de Santana sur le boulevard industriel.

Sherbrooke n'a pas dévoilé les investissements qui seront faits par l'entreprise, mais souligne que le réseau électrique n'est pas encore saturé. Rappelons qu'une entreprise similaire, Bitfarms, a annoncé en mars des investissements 250 millions de dollars à venir à Sherbrooke et une consommation de près de 100 mégawatts par jour.

Hydro-Sherbrooke s'était fixée un objectif : que les entreprises de cryptomonnaies ne consomment pas plus de 140 mégawatts. Mercredi, la Ville laissait entendre que cet objectif n'était pas encore atteint. Elle précise aujourd'hui que l'objectif est atteint, sans toutefois parler de moratoire, puisque si l'une des entreprises quitte, il restera de la place pour d'autres.

Après avoir été assailli par les demandes de mineurs de cryptomonnaies comme le bitcoin, la MRC de Brome-Missisquoi et la Ville de Magog ont instauré des moratoires sur leur territoire afin d'empêcher la prolifération de ces entreprises énergivores.