Retour

Épargner pour la retraite vient loin dans la liste de priorités pour la génération du millénaire

Au Nouveau-Brunswick, les diplômés universitaires ont accumulé des dettes de plus de 35 000 dollars en moyenne. C'est le niveau d'endettement le plus élevé au Canada.

Une étude révèle à quel point les jeunes Canadiens sont préoccupés par leurs dettes, surtout celles liées à leurs études. Un rapport de BMO GESTION DU PATRIMOINE indique qu'un adulte sur cinq de la génération Y prévoit rembourser ses dettes avant de songer à épargner pour la retraite.

Tristian Gaudet, président de la Fédération des étudiants et des étudiantes du Centre universitaire de Moncton (FÉÉCUM) s’inquiète de la situation.

« Quand tu as des étudiants qui sont endettés comme qu'ils sont actuellement, ça va avoir un effet sur l'économie. Ça va avoir (comme) effet que certaines personnes ne vont pas pouvoir épargner, ne vont pas pouvoir regarder dans le futur. Donc, au bout du compte, si l'on veut une économie forte, il faut qu'on investisse dans nos étudiants ».

Pour ces millénariaux, les dettes seront une préoccupation pendant des années, bien après qu'ils aient leur diplôme en main.

D’après un reportage de Michel Nogue.

Plus d'articles

Commentaires