Retour

EXCLUSIF - Québec donne le feu vert au projet d'agrandissement du Centre des congrès de Trois-Rivières

L'agrandissement du Centre des congrès de Trois-Rivières peut se mettre en branle. Trois mois après l'annonce du projet de 48 millions de dollars par la Ville et les propriétaires de l'hôtel Delta, le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire a finalement donné le feu vert pour aller de l'avant jeudi.

Un texte d'Amélie Desmarais

« C'est une très bonne nouvelle, s'est réjoui le maire de Trois-Rivières. On a eu la réponse assez rapidement. On est bien content effectivement, les papiers sont rentrés jeudi dans la journée. »

Yves Lévesque précise qu'il les signera dimanche, ce qui permettra d'enclencher la construction du centre des congrès.

Le crédit de taxes foncières pendant 25 ans que la Ville devait initialement accorder à la Société immobilière G3R a toutefois dû être converti en subvention de 9800 $ par mois à la demande du ministère. La subvention mensuelle qui sera octroyée par la Ville pour le centre de congrès passe donc de 148 500 $ à 158 300 $ par mois pendant 20 ans pour un total de 38 millions de dollars.

La Société immobilière G3R qui attendait l'aval du ministère travaille à mettre la touche finale aux plans et devis. Les plans seront d'ailleurs présentés officiellement à la presse cet automne. De nouveaux partenaires qui se sont greffés au projet devraient aussi être présentés aux médias. La Société immobilière G3R indique que les travaux devraient commencer sous peu. 

Le promoteur a maintenant 36 mois pour faire sortir de terre le nouveau Centre des congrès de Trois-Rivières, qui aura une superficie totale de 70 000 pieds carrés et qui pourra accueillir 1000 personnes. Il passera ainsi du neuvième au quatrième rang des centres des congrès au Québec en fait de superficie.

« Dans les 25 dernières années, la seule chose que les gens ont faite, c'est changer le tapis, lance Yves Lévesque. On était dû pour un rajeunissement et un agrandissement pour le centre des congrès parce qu'on perdait beaucoup de congrès. »

La meilleure entente possible 

Le maire de Trois-Rivières répète que l'entente conclue avec la Société immobilière G3R est « la meilleure que la Ville pouvait espérer avoir ». « Nous, on va juste payer à partir du moment que ça va ouvrir et si jamais ça ferme un jour on est protégés, on arrête de payer », dit-il.

M. Lévesque ajoute que ce partenariat permettra d'éviter les dépassements de coûts et donc qu'il coûtera moins cher aux Trifluviens que si Trois-Rivières avait choisi de construire elle-même le centre des congrès.

« C'est moins dispendieux de faire un projet dans le privé, parce qu'ils n'ont pas les mêmes règles de soumissions que nous autres, explique-t-il. On sait dans quoi on s'embarque, on sait combien ça va nous coûter contrairement à si on l'avait fait nous-même. »

Il croit aussi que de confier la gestion à un investisseur privé permettra à la Ville de faire des économies. « On connaît les règles au niveau des salaires, au niveau des conditions de travail, dit-il. C'est plus dispendieux opérer dans le public que dans le privé. »

Selon lui, les travaux devraient débuter en décembre pour une ouverture officielle au printemps 2018.

D'ici là, les propriétaires de l'hôtel Delta poursuivent les rénovations dans les chambres déjà existantes. Ils soulignent que les travaux ont pu se poursuivre étage par étage avec un minimum d'impact sur la clientèle même si le taux d'occupation a été extrêmement élevé cet été.

Plus d'articles

Commentaires