Retour

Faire le plein au Manitoba est synonyme d’économies

Une nouvelle hausse du prix de l’essence a été constatée à l’occasion du long week-end dernier. Des sites comparatifs montrent que c’est au Manitoba et en Saskatchewan que le carburant est le moins cher.

Un texte de Barbara Gorrand et de Pierre-Gabriel Turgeon

Ce mercredi, près des stations-service de Winnipeg, de nombreux automobilistes affichaient un sourire satisfait. Alors que partout au Canada, les hausses successives du prix de l’essence sont régulièrement dénoncées, les conducteurs qui traversent les Prairies y découvrent une bonne surprise.

« Je fais des économies de 10 à 25 cents par litre, se réjouit par exemple Daniel Langlais, arrivé de l’ouest de l’Ontario. Chez moi, le plein d’essence me coûte plus de 100 $ et ici, j’ai fait le plein pour 80 $. »

Ron Lipton, qui fait l’aller-retour entre Ottawa et Edmonton, partage le même enthousiasme. « Ici, le prix de l’essence est bien meilleur. D’ailleurs, j’avais regardé les comparatifs des prix avant de prendre la route. Malgré tout, j’avais prévu un budget de 700 à 800 $ et je vais le dépasser. »

Comme lui, les personnes qui prévoient de longs trajets en voiture sont de plus en plus nombreuses à effectuer des prévisions grâce à des sites comparatifs.

Aujourd’hui, la technologie permet même de prédire les dépenses en fonction de la voiture que l’on conduit.

Comparaison en fonction des voitures

À titre d’exemple, si vous êtes propriétaire d’une Honda Civic*, et que vous prévoyez d’effectuer un trajet allant de Montréal à Winnipeg, il vous en coûtera moins de 165 $ et vous ferez cinq arrêts à la pompe. Si, une fois arrivé au Manitoba, vous désirez poursuivre jusqu’à Vancouver, il vous faudra ajouter environ 170 $.

Imaginons que vous conduisez un Ford F-150*. Le trajet vous coûtera 268 $, mais vous vous arrêterez uniquement quatre fois pour faire le plein. Et pour poursuivre jusqu’à la capitale de la Colombie-Britannique, il vous faudra doubler les frais d’essence.

Enfin, traverser le Canada de Montréal à Vancouver au volant d’un Toyota RAV4* vous reviendra environ à 485 $.

Pour Chantal Malette, une habitante de l’Alberta qui essaye toujours de faire le plein dans les endroits les moins chers lors de ses voyages à travers le pays, une question demeure : « Je ne comprends pas pourquoi il y a de telles différences. Pourquoi n’y a-t-il pas le même prix partout au Canada? »

Pourquoi ces prix différents?

Erika Miller, responsable des communications auprès de l’Association canadienne des automobilistes (CAA) du Manitoba, explique ces disparités.

« Le prix de l’essence fluctue en fonction du cours du marché. Mais ensuite, ce sont les différences entre les taxes provinciales sur l’essence qui expliquent les variations, détaille-t-elle. Par exemple, si les prix sont si élevés à Vancouver, c’est parce qu’il y a en plus de la taxe provinciale, une taxe municipale qui permet de financer l’infrastructure routière. »

À l’heure actuelle, poursuit Erika Miller, le Manitoba applique l’une des plus faibles taxes provinciales du Canada en matière d’essence, derrière les Territoires-du-Nord-Ouest et l’Île-du-Prince-Édouard.

Mais cela ne devrait pas durer, puisqu’une nouvelle taxe, la taxe carbone, doit entrer en vigueur en septembre prochain.

* Ce sont trois véhicules parmi les plus vendus au Canada en 2017, selon le site www.goodcarbadcar.net