Retour

Falco présente son projet de mine Horne 5 devant la Chambre de commerce et d'industrie de Rouyn-Noranda

Ressources Falco a fait le point sur son projet de mine Horne 5 ce midi devant la Chambre de commerce et d'industrie de Rouyn-Noranda. Falco souhaite développer sous l'ancienne mine Horne qui avait opérée jusqu'en 1976 par l'entreprise Noranda. L'entreprise a fait l'acquisition du site en 2012 et souhaite y exploiter une mine d'or souterraine, dès 2021.

Avec les informations de Jocelyn Corbeil

La présentation du projet minier Horne 5 a fait rêver les gens d'affaires de Rouyn-Noranda. La mine devrait permettre la création de 800 à 1000 emplois lors de la phase de construction et de 500 emplois lors de l'exploitation du site.

Luc Lessard, président de Ressources Falco, affirme que « le meilleur endroit au monde pour construire une mine, c'est à Rouyn-Noranda ». Il y observe une « bonne qualité de main-d'œuvre, des services hors pair au niveau des entrepreneurs et une qualité exceptionnelle de la main-d'œuvre ouvrière pour opérer la mine ».

Cette déclaration est reçue telle une douce musique aux oreilles des entrepreneurs de Rouyn-Noranda qui souhaitent bénéficier des retombées économiques du projet.

Jean-François Blais, de Blais Industries de Rouyn-Noranda, croit que son entreprise pourrait en bénéficier. « On est une entreprise de services, on travaille un peu partout sur la planète en offrant nos services de construction. C'est évident qu'on attend que ça se fasse officiellement. De cette façon-là, on va se présenter et offrir le meilleur service qu'on est capable de donner », dit-il.

Pour le président de la Chambre de commerce et d'industries de Rouyn-Noranda, Jean-Claude Loranger, la ville doit se préparer dès maintenant à la mise en production possible de cette mine. « Il faut être prêt. C'est un genre de projet que tu ne peux pas attendre puis après ça regarder, puis après essayer d'agir rapidement. Il faut se préparer aussi comme communauté d'affaires pour être capable de saisir toutes les opportunités », estime-t-il.

Falco souhaite compléter, d'ici la fin de l'année, l'étude de faisabilité et l'étude environnementale du projet Horne 5. On connaitra alors, entre autres, la viabilité économique du projet.

Plus d'articles

Commentaires