Retour

Falco vise les établissements de formation et d'enseignement supérieur pour recruter

La minière Falco qui veut développer une mine d'or souterraine à Rouyn-Noranda vise les établissements d'enseignement supérieur et de formation pour recruter la main-d'œuvre dont elle a besoin.

L'entreprise prévoit créer 500 emplois lors de l'exploitation du site dès 2021.

Elle croit qu'en raison de sa proximité avec la ville de Rouyn-Noranda, il lui sera plus facile d'attirer des employés.

Mais pour commencer, elle souhaite lancer un programme de formation pour ses employés, explique le président de Ressources Falco, Luc Lessard.

« On veut former la nouvelle main-d'œuvre et ce groupe-là devrait essentiellement avoir les bases pour donner le degré de performance voulue, dit-il. Ce qu'on regarde avec chacune des institutions, autant les collèges, les universités que les écoles de métiers, on veut s'assurer que les infrastructures sont en place, les locaux, les professeurs aussi, que les programmes existent, les programmes du ministère, pour qu'on puisse demander à des groupes d'individus de se former pour appliquer sur des postes qui vont être offerts chez nous. »

Ressources Falco est en discussions avec des centres de formation et des établissements d'enseignement supérieur à Rouyn-Noranda, Val-d'Or et Amos pour commencer la formation des premières cohortes fin 2018 ou début 2019.

Plus d'articles