Retour

Fermeture d'Unimat : « le drapeau économique de la Minganie en berne » selon l'AGAM

La fermeture des quincailleries Unimat de Havre-Saint-Pierre et de Natashquan constitue « l'écroulement d'un pilier de la région » et une « tragédie économique », selon l'Association des gens d'affaires de la Minganie (AGAM).

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

L'AGAM regrette la fermeture des quincailleries qu'elle qualifie de « joueur majeur ».

Vingt-cinq personnes se retrouvent sans emploi, en raison de cette fermeture.

Jean-Sébastian Thériault, président de l’AGAM, invite la population à acheter local pour éviter d’autres fermetures. « Il faut que la population utilise les services qui sont sur place, garder l’argent le plus possible dans la région et en faire rentrer de la nouvelle, ce sont les principaux défis qu’on a présentement ».

Lundi, les quincailleries Unimat de Havre-Saint-Pierre et de Natashquan ont expliqué dans un communiqué qu'elles ont tenté depuis quatre ans de chercher des partenaires ou de nouveaux acheteurs pour renouer avec la rentabilité, sans succès.

La direction n'entend faire aucun commentaire sur la fermeture des deux quincailleries.

Plus d'articles

Commentaires