Retour

Fermeture de deux unités de la centrale au charbon Boundary Dam

SaskPower n'étendra pas la technologie du captage et du stockage du carbone (CSC) aux unités 4 et 5 de la centrale au charbon Boundary Dam. La société d'État affirme qu'elle doit agir ainsi afin d'atteindre ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre.

Le gouvernement de la Saskatchewan s’est engagé à diminuer de 40 % sa production de gaz à effet de serre d’ici 2030, par rapport aux quantités produites en 2005.

C’est en raison de leur plus petite taille et du fait qu’elles ne correspondent pas à la réglementation fédérale que les unités 4 et 5 de la centrale au charbon seront fermées.

« Les règlements fédéraux nouveaux et entrants signifient que SaskPower doit continuer à ajuster la façon de fournir de l'énergie abordable aux maisons et aux entreprises avec un accent continu sur la durabilité environnementale », a indiqué SaskPower dans un communiqué.

Une technologie efficace, dit SaskPower

Selon le rapport annuel de SaskPower, le processus de captage et de stockage du carbone à la centrale de Boundary Dam a dépassé les 2 millions de tonnes de dioxyde de carbone capturées depuis le début du projet.

La société d’État estime que cette quantité de carbone capturée « équivaut à retirer 500 000 véhicules des routes de la Saskatchewan ».

C’est pourquoi SaskPower n’a pas l’intention d’abandonner la technologie du CSC. Celle-ci continuera d’être utilisée à l’unité 3 de la centrale au charbon Boundary Dam.

SaskPower envisage même d'implanter le système de captage et de stockage du carbone à la centrale au charbon Shand, à Estevan.

« Pour l'instant, nous avons un plan clair pour atteindre notre réduction d'émissions d'ici 2030, et la technologie du CSC en fait partie. Nous continuerons d'évaluer la viabilité de la modernisation de nos unités de plus grande taille avec le CSC dans les années à venir », a déclaré le président et chef de la direction de SaskPower, Mike Marsh.

SaskPower demande également au ministère de l'Environnement de la Saskatchewan de négocier avec Ottawa afin d’obtenir un accord qui permettrait à l'entreprise de gérer ses émissions à l'échelle de la flotte, plutôt que de manière individuelle.

Cette entente permettrait du même coup à SaskPower d'exploiter les unités 4 et 5 jusqu'à leur fermeture, prévue respectivement en 2021 et en 2024.

Aucune perte d’emploi

« La retraite éventuelle des unités ne devrait pas comprendre de mises à pied pour les quelque 40 postes concernés », affirme par ailleurs la société d’État.

La technologie du captage et du stockage de carbone est employée à la centrale au charbon Boundary Dam, à Estevan, le premier projet du genre du monde.

Depuis quelques années, cette centrale permet de recueillir 90 % du dioxyde de carbone de la centrale et de le stocker dans le sol pour le vendre à l'industrie pétrolière.