Retour

Fermeture de zones de pêche : Québec aidera les travailleurs d'usine

Les travailleurs d'usine de la Gaspésie seront supportés par Québec pour traverser la crise des pêches. Cette situation difficile est causée par la fermeture de certaines zones de pêche au homard en raison de la présence de baleines noires.

Un texte de Émile Duchesne

Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, Laurent Lessard, est de passage à l'usine E. Gagnon et fils de Sainte-Thérèse de Gaspé, en compagnie de ses collègues Pierre Moreau et François Blais, respectivement ministres responsable de la Gaspésie et des Îles, et ministre de l'Emploi.

D'une part, des formations rémunérées seront offertes aux travailleurs d'usine. Elles seront financées par Québec et le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie.

Laurent Lessard a aussi promis de demander à Ottawa un protocole de cogestion des pêches, lors de la prochaine rencontre interprovinciale des ministres des pêches à Terre-Neuve. il espère ainsi éviter que la crise actuelle ne se reproduise.

Le ministre de l'Énergie et responsable de la Gaspésie et des Îles de la Madeleine, Pierre Moreau, a déploré que le fédéral se base sur des études américaines pour fermer des zones de pêche en raison de la présence de baleines noires.

Échanges à l'Assemblée nationale

Le député péquiste de Bonaventure, Sylvain Roy, a interpellé le gouvernement à l'Assemblée nationale sur le dossier en disant qu'une « cellule de crise » a été instaurée par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie.

Le ministre de la Faune, de la Forêt et des Parcs, Luc Blanchette, a répondu à Sylvain Roy que le gouvernement prenait la situation très au sérieux.

Mesures spéciales au CISSS de la Gaspésie

Le CISSS de la Gaspésie met en place une veille stratégique pour répondre aux besoins psychosociaux des travailleurs victimes de la fin prématurée de la saison de pêche, en raison de la présence de baleines noires.

Le porte-parole du CISSS, Michel Bond, affirme que tous les travailleurs de la santé et des services sociaux sont mobilisés et prêts à intervenir, au besoin.

Un millier de travailleurs de l'industrie sont touchés par la crise, en Gaspésie.

Avec les informations de Sylvie Aubut