Retour

Fermeture du Comptoir : le propriétaire en colère contre Hydro-Québec

« Je jette l'éponge. Ras-le-bol. » Le copropriétaire du Comptoir est arrivé au bout de ses ressources. Frank Chevalier soutient que les travaux d'Hydro-Québec devant son commerce ont amputé son chiffre d'affaires de 80 % et qu'il est maintenant forcé de fermer boutique.

« C'est six ans d'efforts financiers, d'énergie, tout ça réduit à zéro en trois semaines, se désole-t-il. Je ferme mes portes avant Noël, j'ai dû licencier mon personnel », ajoute Frank Chevalier au sujet de ses cinq employés qui se retrouveront sans emploi juste avant la période des Fêtes.

Bien qu'Hydro-Québec ait communiqué avec les commerçants de la rue Saint-Jean au sujet des travaux qui doivent s'échelonner sur six semaines, le restaurateur estime avoir été induit en erreur.

Le représentant de la société d'État lui aurait assuré que les travaux dureraient trois semaines et que les effets sur son restaurant seraient minimes, puisque le chantier serait situé devant le commerce voisin, la SAQ.

Or, une portion du chantier a été aménagé devant le Comptoir. Le trottoir qui mène au commerce a été transformé en cul-de-sac et la façade du restaurant est partiellement cachée par du grillage et de l'équipement.

« Vous avez une grue en face du restaurant qui est là et qui n'a pas servi depuis vendredi », peste le propriétaire.

J'en veux à Hydro-Québec, mais j'en veux aussi à la Ville, parce que la Ville autorise les travaux.

Frank Chevalier, copropriétaire du restaurant le Comptoir

Le restaurateur concède que l'année 2016, dans son ensemble, a été plus difficile financièrement. Frank Chevalier affirme toutefois sans hésiter que sans les travaux d'Hydro-Québec, il aurait été en mesure de poursuivre ses activités en 2017.

Minimiser les effets des travaux

Chez Hydro-Québec, Nicolas Fleuri assure que tout a été mis en place pour minimiser les effets négatifs des travaux sur les commerces. Le chef des relations avec le milieu soutient que la société d'État a écouté les doléances de Frank Chevalier et a corrigé le tir en conséquence.

« On a arrêté notamment les travaux sur l'heure du dîner, on a aménagé l'ère des travaux afin de donner un accès direct à la rue le plus possible. On a installé des pancartes de signalisation », fait-il valoir.

Nicolas Fleuri ajoute qu'au moment de faire ces ajustements, le propriétaire du Comptoir semblait satisfait des correctifs apportés.

Je ne peux pas me prononcer sur la santé financière de son établissement, mais je pense que c'est peut-être un peu exagéré de prétendre que les travaux d'Hydro-Québec ont entraîné la fermeture.

Nicolas Fleuri, chef des relations avec le milieu chez Hydro-Québec

Les travaux d'Hydro-Québec sur la rue Saint-Jean devraient être terminés d'ici Noël. Il s'agit essentiellement de travaux de réfection d'un puits d'accès.

Plus d'articles

Commentaires