Retour

Fermeture temporaire de l'usine Kénogami de Produits forestiers Résolu

La direction de Produits forestiers Résolu a avisé ses travailleurs jeudi que la papeterie interrompt ses activités pendant deux semaines, faute de commandes.

L'entreprise prévoit réaliser des travaux d'entretien durant la fermeture pour limiter les impacts sur les 183 travailleurs. Selon le porte-parole de PFR, Karl Blackburn, les vendeurs redoublent d'efforts pour trouver des clients, mais le marché n'est pas facile et la concurrence est très vive pour le type de papier fabriqué à Kénogami. La production de papier surcalendré se poursuit néanmoins à l'usine de Dolbeau-Mistassini.

La réouverture de la papetière d'un compétiteur en Nouvelle-Écosse en cause, selon PFR

« C'est vraiment directement liée à la réouverture, il y a quelques années, d'une usine en Nouvelle-Écosse, qu'on appelle Port Hawkesbury », soutient Karl Blackburn. « Cette usine était fermée bien sûr parce que le marché est en déclin, mais le gouvernement de la Nouvelle-Écosse l'a rouvert avec des partenaires. Le gouvernement y a investi plus 125 millions de dollars, les partenaires ont sacrifié plus de 130 millions de dollars dans les fonds de retraite des travailleurs, et cette réouverture a fait en sorte d'injecter plus de 400 000 tonnes [de papier] sur les marchés annuellement, malgré le fait que ce marché est en déclin », ajoute-t-il.

À la suite de cette réouverture, le gouvernement américain a jugé que le papier canadien est subventionné, et a alors imposé une surtaxe de 18 %.

Dans un marché en décroissance, la réouverture de [la papetière] Port Hawkesbury et les taxes imposées par les Américains affectent grandement l'usine de Kénogami.

Karl Blackburn, porte-parole de Produits forestiers Résolu

Plus d'articles