Retour

Feu vert à Mason Graphite pour la construction de sa mine du lac Guéret

La compagnie Mason Graphite a obtenu l'autorisation gouvernementale requise pour lancer la construction de sa mine du lac Guéret et de son usine de transformation dans le parc industriel Jean-Noël Tessier à Baie-Comeau.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Le décret administratif a été publié mercredi dans la Gazette officielle du Québec.

L'approbation du projet est accompagnée de 10 conditions, dont une quantité maximale quotidienne de matière à extraire et à traiter, la mise en place de mesures de protection de la qualité des eaux souterraines et la compensation de la perte de milieux humides.

Longue attente

Cette autorisation était attendue depuis longtemps par l'entreprise qui avait transmis au gouvernement son étude d'impact environnemental le 5 novembre 2015.

Rappelons qu'en juillet 2017, une demande d'audience publique avait été faite pour que le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) étudie le projet. Cette demande avait toutefois été retirée moins de deux mois plus tard, le 11 septembre. L'audience n'a donc pas eu lieu.

Mason Graphite poursuit sa recherche de fonds mais, dans un communiqué, la compagnie dit avoir récolté le financement nécessaire pour entreprendre la construction de ses infrastructures sur la Côte-Nord.

Le projet du lac Guéret est évalué à 200 millions de dollars et pourrait créer une centaine d'emplois dans la région.

Plus d'articles