Les travailleurs de l'usine de peinture Sico, dans l'arrondissement de Beauport, qui étaient en grève générale depuis la mi-avril, ont accepté les dernières offres patronales dans une proportion de 54,2 %.

Le vote a été tenu en assemblée générale jeudi.

La nouvelle convention collective ne sera toutefois que d'une durée d'un an et demi, fait savoir le Syndicat des employés de Sico dans un communiqué.

Les employés ne cachent pas que c'est l'incertitude quant au renouvellement du contrat avec Rona, le principal client de Sico, qui est à l'origine de ce contrat de travail plus court qu'à l'habitude.

La convention collective prévoit des augmentations de salaire de 2,5 %, rétroactives au 1er novembre 2017 et des augmentations de 1,5 % au 1er novembre 2018.

La convention collective arrivera à échéance le 31 mars 2019.

La grève générale des 70 travailleurs de l'usine de peinture Sico avait été déclenchée le 12 avril dernier.

L’entreprise de Beauport fabrique de la peinture à l’eau sous plusieurs marques, dont Sico, Rona et BMR pour plusieurs détaillants de l'est du Canada. Environ 25 millions de litres de peinture sont produits par l’entreprise annuellement.

Plus d'articles