Retour

Ford: Investissements intéressants pour le Sud-Ouest de l'Ontario

Le constructeur automobile Ford doublera sa production des populaires véhicules utilitaires sport (VUS) d'ici 2020 et inclura une panoplie de nouveaux modèles.

Un texte de Colin Côté-Paulette

Au cours des prochaines années, Ford redessinera l'Escape et l'Explorer. L'entreprise réintroduira aussi le Bronco et la camionnette Edge dans sa production.

Et qui dit nouveau modèle, dit nouveau moule en usine. Au Canada, on estime que plus de 80% de ces usines se situent dans la région de Windsor-Essex.

Celles-ci fabriquent des pièces qui sont ensuite vendues aux usines américaines de voitures.

« Les investissements dans les nouveaux véhicules sont vraiment le pain et le beurre des industries du moule et de l'outillage », explique le président de l'Association canadienne des fabricants de moules, Jonathon Azzopardi.

On recense pas moins de 170 entreprises offrant ce genre de service dans le Sud-Ouest.

VUS populaires

Autre bonne nouvelle, les véhicules utilitaires sport ont la cote et risque de l'avoir encore un moment, selon le journaliste du Guide de l'auto, Marc-André Gauthier.

Ce que les gens achètent en ce moment en Amérique du Nord, ce sont les VUS et toutes les statistiques le démontrent, cette catégorie de véhicules là est de plus en plus populaire

Marc-André Gauthier, journaliste au Guide de l'auto

Il souligne que les modèles qui seront redessinés par Ford comme l'Escape se vendent très bien.

« Chaque fois qu'il y a des investissements comme ça, ce sont de bonnes nouvelles pour tout le monde dans la région de Détroit-Windsor-Essex », croit le président de la chambre de comme de la région Winsdor-Essex, Matt Marchand.

D'après lui, l'industrie automobile représente 35% de l'économie régionale.

En comparaison, l'agriculture est le deuxième plus grand vecteur d'emplois, représentant de 10 à 12% de l'économie.

Bien que les entrepreneurs ontariens soient optimistes, M. Marchand les met en garde. Les potentielles mesures protectionnistes à la frontière américaine sous l'administration Trump, ou bien le manque de relève dans l'industrie représentent bien des défis, indique-t-il.