Retour

François Legault amorce une tournée d'une semaine dans l'Est-du-Québec

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, est en tournée dans l'Est-du-Québec cette semaine et c'est dans le secteur Ouest du Bas-Saint-Laurent qu'il a amorcé sa visite. Fort de récents sondages qui lui sont favorables, le principal intéressé n'a pas hésité à décocher quelques flèches en direction du gouvernement Couillard.

Un texte de Jérôme Lévesque-Boucher

François Legault s'est d'abord rendu à La Pocatière en avant-midi où il a notamment rencontré le maire Sylvain Hudon. La situation qui prévaut à l'usine Bombardier a été au coeur des discussions.

Il n'a pas été tendre envers le gouvernement libéral à qui il reproche d'avoir demandé des garanties seulement pour le secteur aéronautique, principalement pour la C Series, plutôt que de protéger les emplois dans le secteur ferroviaire, ceux qui sont directement touchés lorsqu'on parle de l'usine de La Pocatière. Le chef de la CAQ a donc pris un engagement sur ce dossier un an avant les élections générales.

« Respectez vos promesses », lance Legault au gouvernement

En après-midi, le chef de la CAQ s'est rendu à Pohénégamook pour y rencontrer la mairesse Louise Labonté. Les principales discussions ont porté sur les inondations qui ont touché la municipalité en juillet 2015.

Il faut savoir que la facture a gonflé au cours des derniers mois. Alors qu'on évoquait d'abord 3,4 millions de dollars pour les réfections, on parle maintenant de 7 millions de dollars pour faire les réparations nécessaires, mais aussi pour remettre à niveau les infrastructures afin d'éviter que de tels débordements se produisent.

François Legault somme donc le gouvernement libéral d'agir.

Selon le mairesse Labonté, cette urgence d'agir se fait sentir plus que jamais. En fait, si l'argent n'est pas octroyé à Pohénégamook avant le prochain budget , selon elle, ce seront les citoyens de la municipalité qui devront payer la facture. C'est pourquoi elle interpelle le gouvernement aux côtés du chef de la CAQ.

Une percée bas-laurentienne espérée

Si les sondages sont favorables au plan national pour François Legault, il aura fort à faire pour déloger l'un des deux députés libéraux du secteur Ouest du Bas-Saint-Laurent. Alors que Jean D'Amour a remporté son siège avec 51,7 % des voix en 2014, Norbert Morin (Côte-du-Sud) l'a remporté avec 49,9 % des voix. Ça n'empêche pas François Legault d'être optimiste.

François Legault sera en Gaspésie mardi, aux Îles-de-la-Madeleine mercredi et il terminera son périple dans l'Est avec un passage sur la Côte-Nord jeudi et vendredi.

Plus d'articles

Commentaires