Retour

Fredericton : l'Édifice du Centenaire partiellement converti en palais de justice

Le gouvernement Gallant a annoncé qu'il allait dépenser 76 millions de dollars pour rénover l'Édifice du Centenaire, à Fredericton, pour y aménager notamment un nouveau palais de justice.

Une section de l’immeuble qui fait face à la rue Brunswick sera démolie pour faire place à un palais de justice de cinq étages, qui sera intégré au reste de l’édifice. Ce palais de justice abritera la Cour provinciale, la Cour du Banc de la Reine et la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick.

Ces tribunaux étaient tous regroupés dans un immeuble vieillissant qui devait être remplacé, au centre-ville.

Le gouvernement provincial estime qu’il économisera 20 millions de dollars en intégrant le futur palais de justice à l’Édifice du Centenaire, plutôt qu’en construisant un nouvel immeuble détaché.

Les travaux devraient être terminés en 2021.

Un immeuble vétuste

Le vaste Édifice du Centenaire a été inauguré en 1967. Il avait été conçu pour regrouper tous les bureaux gouvernementaux qui existaient à l’époque.

Il a toutefois atteint la fin de sa durée de vie. Ses systèmes de ventilation et d’électricité sont devenus très coûteux à entretenir.

D’ailleurs, une partie des employés gouvernementaux qui l’occupaient a déménagé au nouvel immeuble Place Chancery qui fait face à l’Édifice du Centenaire, en 2013.

En conférence de presse mercredi, des représentants du gouvernement ont précisé que les derniers fonctionnaires ont quitté l’Édifice du Centenaire. Il n’y reste plus qu’un centre de santé communautaire qui doit déménager d’ici trois semaines.

Un certain nombre de bureaux gouvernementaux reviendront à l’Édifice du Centenaire lorsque les rénovations seront terminées, en 2021.

Des peintures murales qui ornent le rez-de-chaussée de l’immeuble, réalisées par les artistes Claude Roussel, Bruno Bobak, Jack Humphrey, Tom Forrestall et Fred Ross, seront préservées.

Plus d'articles

Commentaires