Retour

Gaz Métro ouvre la voie à son service par camionnage

Gaz Métro augmente ses capacités de production de gaz naturel liquéfié (GNL) à son usine de Montréal, de façon à pouvoir desservir l'usine de bouletage d'ArcelorMittal, de Port-Cartier.

Un texte de Louis Garneau.

Le projet de 120 millions de dollars annoncé en septembre 2014 par Gaz Métro lui a permis de se doter d'infrastructures de chargement et d'un nouveau système de liquéfaction.

L'objectif avoué est de tripler la production et les livraisons de gaz naturel liquéfié. La présidente et chef de la direction, Sophie Brochu, précise que les installations en région pourront initialement être desservies par camion.

« On ne veut pas empêcher un client individuel qui voudrait convertir ses installations de pouvoir accéder à cette forme d'énergie-là », affirme-t-elle.

Gaz Métro participe au projet pilote d'ArcelorMittal à Port-Cartier, qui devrait démarrer au cours des prochains mois à échelle réduite.

« On va commencer les livraisons pour le projet pilote quelque part à la fin de l'été, je vous dirais au mois d'août, de mémoire », souligne Sophie Brochu.

Le gaz naturel liquéfié est déjà livré à Matane pour alimenter le traversier F.-A.-Gauthier. Le Groupe Desgagnés a commandé quatre navires qui pourront fonctionner au GNL.

Plus d'articles

Commentaires