Retour

Gaz naturel liquéfié à Gaspé : TUGLIQ demande un sursis

L'entreprise TUGLIQ a demandé à l'Office national de l'énergie un délai supplémentaire pour tenir des consultations publiques sur son projet d'exploration de gaz naturel liquéfié (GNL) en Gaspésie.

À la demande de l'ONE, l'entreprise devait tenir des consultations d'ici le 15 décembre, mais elles auront plutôt lieu autour d'avril 2017.

Dans sa lettre destinée à l'Office, TUGLIQ affirme souhaiter « ...s’assurer que la ressource extractible permettant la viabilité de son projet est (sic) en place avant d’engager des dépenses additionnelles pour obtenir son permis d’exporter. »

Confirmer le potentiel

C'est à la compagnie Pétrolia, partenaire de TUGLIQ dans le projet, que revient cette responsabilité. La pétrolière doit d'abord terminer son exploration du site et en déterminer le potentiel.

La campagne de confirmation de la ressource permettra de valider le volume et le coût d'extraction du gaz disponible. Ces données devraient être disponibles « dans le deuxième quartile de 2017 » selon la lettre envoyée à l'ONE.

Le gaz naturel, extrait par Pétrolia, serait acheminé par gazoduc vers la baie de Gaspé, où une usine flottante de liquéfaction serait installée par TUGLIQ. Le GNL produit serait ensuite acheminé par voie maritime vers la Côte-Nord, le Nord-du-Québec et d'autres marchés d'exportation.

En septembre dernier, l'entreprise demandait d'ailleurs à l'ONE un permis pour l'exportation de gaz naturel liquéfié. Du même souffle, l'entreprise annonçait que l'exportation devenait intrinsèque à la réalisation du projet.

Le lancement des opérations est toujours prévu pour 2019.

Un troisième forage exploratoire

De son côté, Pétrolia confirme que les opérations d'exploration vont bon train. L'installation du puits Bourque 3 sera terminée d'ici la période des Fêtes.

Le forage de ce troisième puits a débuté le 28 octobre, selon le site Internet de l'entreprise. L'installation du système de tubage est présentement en cours.

Finalement, une période d'observation du comportement des puits 1 et 3 devra être complétée. Celle-ci devrait prendre un peu moins de trois mois.

Un projet en partenariat avec gouvernement du Québec

Le gouvernement du Québec est partenaire dans ce projet via Ressources Québec, à hauteur de 12,3 M$.

Après avoir investi 3,8 millions en septembre 2015, Québec ajoutait 8,5 M$ en juin dernier afin de permettre la complétion des travaux d'exploration du site.

Plus d'articles

Commentaires