Retour

Gervais Jacques de Rio Tinto veut rétablir le dialogue avec la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le directeur exécutif des opérations de Rio Tinto Aluminium en Atlantique, Gervais Jacques, propose aux acteurs régionaux et à la population de trouver une façon de rétablir le dialogue. Il espère créer des mécanismes d'échange et bâtir ce qu'il appelle « un partenariat de qualité ».

Dans une lettre adressée aux médias, Gervais Jacques affirme qu’il y a un manque de communication entre la population et Rio Tinto.

« Nous sommes dans une période de grands changements, qui surviennent à un rythme rapide et rarement vu par le passé. Je sais que c’est difficile pour tout le monde », consent le directeur exécutif de Rio Tinto.

Gervais Jacques dit comprendre que les citoyens de la région soient préoccupés par les pertes d’emplois chez Rio Tinto. L’annonce de l’abolition d’une centaine de postes à l’usine Grande-Baie cette semaine inquiète beaucoup de gens.

Le directeur se fait rassurant. Il affirme que tous les postes seront supprimés à la suite des départs à la retraite des employés.

« J’entends vos préoccupations : nous sommes d’accord que nous devons amorcer rapidement un repositionnement de nos interactions avec nos parties prenantes. En ce sens, au cours des prochaines semaines, mon équipe et moi travaillerons avec vous pour créer de nouveaux mécanismes qui permettront d’assurer un meilleur dialogue », affirme le directeur.

La multinationale compte travailler avec le Regroupement des chambres de commerce pour créer un dialogue permanent avec les gens de la région.

La Chambre de commerce de Saguenay se réjouit

La Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord se dit satisfaite de l'invitation de Rio Tinto à rétablir le dialogue avec la région.

Des rencontres sont prévues entre la multinationale et les chambres de commerce du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour discuter de l'industrie de l'aluminium.

« Nous sommes satisfaits que notre message ait été entendu par Rio Tinto et serons assurément présents pour alimenter les échanges afin d’être davantage proactif », affirme le président de la Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord, Carl Côté, par voie de communiqué.

Plus d'articles

Commentaires