Retour

GM va investir un milliard de dollars aux États-Unis

General Motors a annoncé mardi un projet d'investissement d'un milliard de dollars supplémentaires dans ses usines aux États-Unis et le transfert d'une partie de sa production du Mexique.

Cet investissement s'ajoute aux 2,9 milliards de dollars annoncés l'an dernier, a précisé le constructeur automobile américain dans un communiqué.

Le président élu américain Donald Trump a menacé au début du mois d'imposer une « lourde taxe frontalière » à GM en reprochant au constructeur automobile américain de produire certains de ses modèles Chevrolet Cruze au Mexique. Il s'en est pris également à d'autres groupes automobiles, dont Ford.

Le premier constructeur automobile américain a pris cette décision en raison de facteurs commerciaux, et non politiques, a dit à Reuters lundi soir une source proche du dossier.

L'investissement devrait aider le groupe à créer ou à préserver plus de mille emplois aux États-Unis et d'autres projets sont envisagés pour soutenir l'emploi américain, notamment l'embauche d'ingénieurs, selon la même source.

Le directeur juridique de GM, Craig Glidden, a assuré au Wall Street Journal que tout nouvel investissement était le fruit d'un projet de longue date et ne constituait en aucun cas une réponse aux critiques de Donald Trump.

GM compte plus de quarante sites de production aux États-Unis.

Dans le même temps, le groupe a annoncé 3300 suppressions de postes dans trois de ses usines américaines depuis novembre.

La directrice générale du constructeur, Mary Barra, a dit lundi à Reuters qu'elle assisterait à l'investiture de Donald Trump vendredi et a assuré vouloir travailler avec le président élu.

Plus d'articles

Commentaires