Retour

Grand Vancouver : 34 % de propriétaires sondés veulent vendre d’ici cinq ans

Un sondage d'Insight West mené en Colombie-Britannique pour le cabinet de consultants Resonance Consultancy révèle que plus de la moitié des répondants ayant une propriété songe à la vendre dans les cinq prochaines années.

Selon le sondage The Future of B.C. Housing, cette proportion atteint 34 % à Vancouver. Par ailleurs, 27 % des répondants pensent complètement quitter la province, selon le document.

L'étude indique que 40 % des propriétaires sondés âgés de 35 à 54 ans pensent vendre leur demeure pour se déplacer vers des marchés plus abordables.

Tim Hasid, urbaniste et analyste chez Resonance Consultancy, pense que cet exode est surprenant. Ce départ massif de la génération X, s’il s’avère, pourrait causer des problèmes dans le secteur de l’emploi, selon lui.

« La génération X représente cette main-d’oeuvre qualifiée, qui est souvent localisée dans le centre-ville de Vancouver. Donc il peut vraiment y avoir une conséquence sur le marché du travail en termes de disponibilité de main-d’oeuvre qualifiée dans la région, dû au fort coût du marché immobilier qui a un impact sur cet exode », prévient M. Hasid.

L'enjeu de l'immobilier sera un enjeu de taille lors de la prochaine campagne électorale provinciale, raison pour laquelle le sondage a été réalisé.

« C’est sûr que ce sera une question phare pendant les élections de mai et je pense que les résidents de la Colombie-Britannique attendent les politiciens au tournant », croit l’analyste.

Les répondants ont d’ailleurs avancé, dans une proportion de 70 %, que des taxes qui s’appliquent aux acheteurs étrangers sur le marché immobilier font partie des solutions pour rendre le niveau de vie de la ville plus abordable.

Plus d'articles

Commentaires