Retour

Hausse de 25% des demandes de dépannage alimentaire à Baie-Comeau

Le comptoir alimentaire l'Escale de Baie-Comeau a reçu au moins 1000 demandes de dépannage alimentaire cette année, soit 25 % de plus qu'en 2015.

Les Nord-Côtiers sont généreux à l'approche des Fêtes, mais avec la hausse constante des demandes d'aide, les dons sont attendus toute l'année aux organismes qui viennent en aide aux démunis.

Nouveaux visages

À l'Escale, la clientèle se diversifie au rythme des nouveaux défis économiques que rencontre la Côte-Nord. « Ça a été une très grosse année. Une nouvelle clientèle, beaucoup de travailleurs qui ont eu des heures coupées », explique la directrice de l'organisme, Guylaine Tremblay.

Quelqu'un qui travaillait 40 heures semaine au salaire minimum et qui se fait enlever deux [quarts de travail], il ne peut plus arriver.

Guylaine Tremblay, directrice du Comptoir alimentaire l'Escale

Les marchands d'alimentation de Baie-Comeau font leur part. Certains offrent des produits à rabais, alors que d'autres donnent des fruits et des légumes chaque semaine au comptoir alimentaire.

Ça a commencé par la boulangerie, les premières années. Ils ramassaient le pain, les desserts qui étaient près de la date d'expiration, mais qui étaient encore comestibles.

Steeve Gagné, propriétaire du Marché IGA Extra Marché Gagné

Ces aliments permettent aux bénévoles de cuisiner de la sauce à spaghetti ou des pâtés, par exemple. Les autres denrées sont offertes par le public ou achetées par l'organisme, si nécessaire.

Guylaine Tremblay rappelle qu'il est préférable de donner des aliments nutritifs. « On est toujours content de donner des gâteaux, donner des gâteries, mais ce que ça prend, c'est vraiment des bonnes denrées : des céréales de bonne qualité, des fruits en canne, des légumes en canne », dit-elle.

Plus d'articles

Commentaires