Retour

Hausse des tarifs d’électricité : Pallister ne renflouera pas Hydro-Manitoba

Le premier ministre Brian Pallister confirme que le Manitoba n'aidera pas financièrement Hydro-Manitoba, à la suite d'une annonce que la société d'État supprimera 900 postes et augmentera ses tarifs d'au moins 10 %.

Le président de la Régie de l’hydro-électricité du Manitoba, Sandy Riley, a encore une fois déclaré publiquement, vendredi, qu’Hydro-Manitoba avait besoin d’un apport en numéraire de la part de la province.

Lors d’un point de presse, lundi, les journalistes ont demandé à plusieurs reprises à Brian Pallister si le gouvernement serait disposé à faire un placement en actions afin d’aider Hydro-Manitoba à se rétablir financièrement et de possiblement freiner l’augmentation des tarifs.

M. Pallister a répondu qu’il incombait à la Régie des services publics de fixer les taux d’électricité.

Le premier ministre a avoué que le gouvernement préférerait ne pas voir des hausses à deux chiffres, mais a suggéré que l’ancien gouvernement néo-démocrate aurait court-circuité les contrôles des agences, dont la Commission de protection de l'environnement et la Régie des services publics, menant ainsi à la situation actuelle chez Hydro-Manitoba. Il affirme que son gouvernement n’emboîtera pas le pas de ses prédécesseurs.

« Je ne crois pas qu’outrepasser ces processus-là soit dans les intérêts fondamentaux des Manitobains. Donc, je respecte les mécanismes de protection de ces agences-là, et nous nous assurerons de suivre les bonnes procédures en ce qui a trait aux demandes de hausse des tarifs », conclut le premier ministre.

Plus d'articles