Retour

Hausse du taux de chômage en décembre en Atlantique, sauf à l'Î.-P.-É.

Le taux de chômage a augmenté dans les provinces de l'Atlantique au mois de décembre, révèlent les plus récentes données de Statistique Canada. Seule l'Île-du-Prince-Édouard a échappé à cette tendance.

Au Nouveau-Brunswick, le taux de chômage a grimpé d'un peu plus d'un demi-point de pourcentage pour s'établir à 9,4 % en décembre. La Nouvelle-Écosse a connu une augmentation moindre de 0,3 point de pourcentage pour se fixer à 8,3 %.

Terre-Neuve-et-Labrador demeure la province avec le taux de chômage le plus élevé, à 14,9 %. Le taux a augmenté de 0,6 % le mois dernier.

À l'Île-du-Prince-Édouard, le taux de chômage a diminué de 0,1 point de pourcentage. Il se situait à 10,7 % en décembre.

Au niveau national, l'emploi a progressé de 54 000 (+0,3 %) en décembre en raison d'une hausse du travail à temps plein. Mais puisqu'il y avait plus de personnes actives sur le marché du travail, le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour atteindre 6,9 %.

Recul de l'emploi à temps plein en 2016

Les quatre provinces de l'Atlantique ont observé une baisse des emplois à temps plein durant l'année, révèlent les statistiques comparatives de décembre 2015 à décembre 2016. En contrepartie, la hausse de l'emploi à temps partiel a permis au Nouveau-Brunswick et à la Nouvelle-Écosse de terminer l'année avec une croissance globale de l'emploi de 0,6 point de pourcentage pour les deux provinces.

L'Île-du-Prince-Édouard a également vu une forte hausse de l'emploi à temps partiel de 8,3 %, mais cela n'a pas été suffisant pour combler un recul de 2,8 % des emplois à temps plein. La province a donc terminé l'année avec une décroissance de l'emploi de 1 %.

En 2016, l'emploi a baissé de 2,4 % à Terre-Neuve-et-Labrador, et cette baisse est entièrement survenue dans le travail à temps plein.

Plus d'articles

Commentaires