Retour

Hausse inquiétante du nombre de maisons saisies dans le Bas-Saint-Laurent

Les reprises de propriétés par les institutions financières ont augmenté d'environ 75 % au Bas-Saint-Laurent en 2016, selon les dernières statistiques.

La hausse du taux de délaissement se situe à environ 50 % au Témiscouata et à Rimouski. À Matane et dans la Matapédia, le nombre de saisies a plutôt doublé.

Des chiffres qui se situent bien au-delà de la moyenne provinciale.

Par rapport au délaissement, c'est pire. Le délaissement, au niveau provincial, on parle d'environ 17 % d'augmentation versus 75 % pour le Bas-Saint-Laurent et 52 % pour la Gaspésie et donc, c'est sûr qu'il y en a eu beaucoup plus

Stéphane Gauvin, syndic autorisé en insolvabilité et associé chez Raymond Chabot Grant Thornton

L'expert explique qu'un ensemble de facteurs est à l'origine du problème.

Il cite en exemple l'endettement des ménages, le haut taux de chômage dans la région et le fait que le Bas-Saint-Laurent possède un des revenus disponibles les plus faibles au Québec.

Plus d'articles

Commentaires