Retour

Hydro One reverra les hausses de salaire proposées de ses dirigeants

Le distributeur d'électricité Hydro One va réexaminer la rémunération de ses grands patrons après des pressions du gouvernement ontarien.

Le ministre de l’Énergie Glenn Thibeault explique dans un communiqué que la province a reçu à la fin de mars des documents financiers qui faisaient état de changements prévus aux salaires, primes et indemnités de départ des hauts dirigeants.

Après analyse, le gouvernement, qui est l’actionnaire principal d’Hydro One, a déterminé que les hausses envisagées étaient excessives et décidé de voter contre la proposition lors de l’assemblée générale du 15 mai.

Le conseil d’administration d’Hydro One a annoncé lundi qu’il allait reconsidérer les augmentations proposées, consulter les actionnaires et obtenir également des avis indépendants à ce sujet.

À la mi-avril, le chef conservateur Doug Ford avait promis de congédier le PDG d’Hydro One, Mayo Schmidt, et les membres du conseil d’administration s’il était élu premier ministre.

M. Schmidt, qui a touché un salaire de plus de 6 millions de dollars l’an dernier, aurait droit à une indemnité de plus de 10,5 millions si le conseil mettait fin à son contrat.