Retour

Î.-P.-É. : la communauté d'affaires préoccupée par la hausse du salaire minimum

La Chambre de commerce de la grande région de Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard, est d'avis que la province devrait adopter une meilleure stratégie en ce qui a trait au salaire minimum.

Le gouvernement a annoncé mercredi une augmentation du salaire minimum à 11,25 $ le 1er avril.

La chambre de commerce s'est montrée préoccupée par cette annonce qu'elle qualifie de soudaine.

« C'est très difficile pour les propriétaires d'entreprises de s'adapter à une augmentation du salaire avec seulement un mois d'avis », a expliqué la directrice générale Penny Walsh McGuire.

Elle a aussi rappelé qu'il y a eu deux hausses du salaire minimum l'an dernier.

Une stratégie à long terme

La communauté d'affaires suggère au gouvernement d'adopter une stratégie à long terme. Cette stratégie devrait, selon elle, inclure un processus d'examen qui comprendrait des consultations, un engagement à ajuster le salaire minimum à l'indice du prix à la consommation et de déterminer les dates pour les augmentations.

De son côté, la Fédération du travail de l'Île-du-Prince-Édouard a appuyé mercredi la hausse du salaire minimum.

« C'est une bonne nouvelle pour ceux qui ont de la difficulté à payer leurs factures. Ça injectera plus d'argent dans l'économie parce que les gens dépensent ce qu'ils gagnent », a dit le président de la fédération, Carl Pursey.

Le salaire minimum à l'Île-du-Prince-Édouard est le plus élevé en Atlantique.

Plus d'articles