Des manifestants ont dénoncé la situation vécue par de nombreux prestataires d'assurance-emploi au printemps : le « trou noir », devant des bureaux de Service Canada. Ils demandent à Ottawa d'adapter le programme à la réalité des travailleurs saisonniers.

Un texte de Jean-François Deschênes en collaboration avec Bruno Lelièvre et Sylvie Aubut

L'action a eu lieu simultanément à de nombreux endroits à l'est de Québec et au Nouveau-Brunswick, dont Chandler et Cap-aux-Meules.

À Chandler, ils étaient huit manifestants et à Cap-au-Meules, six. Il s'agit de travailleurs sans emploi, de représentants de la CSN et de groupes de défenses des prestataires.

La CSN demande que le gouvernement fédéral adapte le programme à la réalité régionale, dont l'économie repose en grande partie sur le travail saisonnier.

Le syndicat représente de nombreux travailleurs d'usine qui se retrouvent sans aucun revenu pendant une certaine période, année après année. « Ce sont tous des secteurs qui sont régis par des conditions hors de la portée des travailleuses et des travailleurs et il est inacceptable de les tenir responsables des conditions qui les empêchent de travailler et sur lesquelles ils n’ont aucun contrôle », explique Anatole Chiasson, président du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Portes fermées

Les manifestants de Chandler et de Cap-aux-Meules se retrouvé devant des portées verrouillées.

Le président du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Anatole Chiasson, dénonce cette décision des équipes de direction d’empêcher l’accès aux bureaux de Service Canada ciblés par les manifestants. Selon lui, les actions symboliques se veulent pacifiques et n'ont surtout pas pour but de perturber les services aux prestataires.

Par ailleurs, la CSN rappelle que l'an dernier, plusieurs travailleurs d'usines de transformation de crevettes avaient perdu leurs prestations pendant plus d'un mois, parce que les négociations entre pêcheurs et transformateurs, plus longues que prévu, avaient retardé le début de la pêche.

Plus d'articles

Commentaires