Retour

Immobilier : rencontre entre les ministre Morneau et Sousa et le maire Tory

Face à la hausse « inquiétante » du prix des maisons dans la région de Toronto, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, veut organiser une réunion avec son homologue provincial Charles Sousa et le maire John Tory.

Le ministre ontarien des Finances, Charles Sousa, qui n'a pas encore déposé son budget annuel, propose que la rencontre ait lieu à son bureau à l'Assemblée législative à Toronto « dès que possible ».

La Chambre immobilière de Toronto (TREB) révélait mercredi que le prix de vente des propriétés avait augmenté de 33 % en mars par rapport à la même période l’an dernier.

Or, le ministre Morneau, dont le dernier budget ne contenait pas de mesures supplémentaires au sujet de la flambée des prix, dit maintenant qu’il est préoccupé par « l’abordabilité et la stabilité » du marché torontois.

« La combinaison des faibles taux d'intérêts et de la hausse du prix des maisons a incité certains Canadiens à s'endetter grandement », explique le ministre Morneau, qui s'inquiète de leur « vulnérabilité à des changements de conditions économiques ».

Nouvelle taxe?

De son côté, le ministre ontarien des Finances, Charles Sousa, a promis des mesures dans son prochain budget, mais tout en avertissant qu’il n’y avait pas de « solution miracle ».

Il ne ferme pas la porte notamment à l'imposition d'une taxe sur les acheteurs étrangers, comme à Vancouver.

Il affirme que la question est « complexe et requiert la collaboration des trois paliers de gouvernement. » Le ministre Sousa ajoute ceci : « Toute mesure éventuelle doit assurer la stabilité du marché sans avoir d'effet négatif sur les propriétaires ou l'économie de l'Ontario. »

Le maire de Toronto John Tory a, pour sa part, évoqué la possibilité d’une taxe sur les logis vacants. Il veut discuter du sujet avec les ministres Sousa et Morneau ainsi que des questions du logement social et de la nécessité de recueillir plus de données sur le marché immobilier, indique son bureau.

Aucune date de rencontre entre les trois hommes n’a été fixée pour l’instant, mais le maire espère lui aussi que ce sera « bientôt ».

Plus d'articles

Commentaires