Retour

Impasse dans les négociations avec les ambulanciers

L'impasse persiste dans les négociations avec 1500 ambulanciers de la province, dont 400 sont situés dans l'Est du Québec. Les membres de la Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ) ont rejeté la dernière clause salariale proposée par l'employeur.

Le président national de la Fédération, Daniel Chouinard, qualifie l’offre de ridicule et insultante. La Fédération compte d’ailleurs intensifier ses moyens de pression, mais assure qu'ils n'affecteront pas les services à la population.

L’offre comprendrait notamment le retrait de la cinquième semaine de vacances, l'abolition du temps et demi pour Noël et le jour de l'An. Il ajoute qu'elle ne contient aucune progression dans l'échelle salariale.

Daniel Chouinard attribue ce manquement au fait que les contrats de service avec les entreprises ambulancières ont été amputés de plusieurs millions de dollars lors de leur renégociation avec le ministre de la Santé.

La Corporation des services d'ambulance avait déposé son offre le 3 juillet en vue de renouveler la convention collective, qui était échue depuis deux ans.

La partie patronale n’était pas disponible pour des entrevues lundi.

Le ministère de la Santé n’a pas voulu commenter le dossier. Il a toutefois précisé que les entreprises ambulancières étaient elles-mêmes responsables, en tant qu'employeurs privés, de la négociation des conditions de travail de leur personnel.

Plus d'articles

Commentaires