Alors qu'Alcoa, l'actionnaire majoritaire de l'Aluminerie de Bécancour, s'apprête à dévoiler ses résultats financiers pour le deuxième trimestre, le Syndicat des Métallos estime les pertes d'Alcoa à près de 2,2 millions de dollars canadiens depuis le début du lock-out.

Comme l’usine fonctionne au tiers de sa capacité depuis le 11 janvier, le syndicat qui représente les 1030 travailleurs estime à près de 265 millions de dollars canadiens les pertes de revenus à l'ABI au cours des trois derniers mois, ce qui équivaut aussi à des pertes de profits de prés de 80 millions de dollars américains pour cette même période.

Pour effectuer ses calculs, le syndicat des metallos s'est basé sur les données du CRU, un organisme indépendant qui étudie notamment le cours de l'aluminium sur le marché.

Plus de détails à venir