Retour

Inauguration du Centre d'innovation minière à Asbestos : un nouveau souffle pour le développement économique

Après des années de travail, le Centre d'innovation minière de la MRC des Sources a été inauguré mardi, à Asbestos, dans une ancienne cimenterie du quartier industriel.

Le projet représente un investissement de 4 M$, dont 2 M$ proviennent de prêts non remboursables d'Ottawa.

Il s’agit d’un projet d’envergure pour Asbestos, qui compte 400 millions de tonnes de résidus miniers, vestiges de l’ancienne mine Jeffrey. Le Centre doit notamment aider des entreprises à tester de nouveaux procédés pour transformer ces résidus, et ainsi, les inciter à rester dans la région.

Mag One est le premier partenaire du centre, et œuvre depuis le début du mois de juin à développer des panneaux de magnésium voués à l’industrie de la construction. Elle doit d’ailleurs s’installer dans le quartier résidentiel d’Asbestos.

Le maire d'Asbestos et préfet de la MRC des Sources, Hugues Grimard, était fébrile lors de l’inauguration du Centre d’innovation. Pour lui, il s’agit carrément du début d’une nouvelle ère pour sa municipalité.

« C’est un projet rêvé depuis vraiment longtemps. C’est tangible, c'est concret. Il y a tellement de possibilités qu’on peut y rattacher. C'est pour ça qu’on parle d’un Centre d’innovation, c’est unique au Québec », soutient-il.

Une implication du Cégep de Sherbrooke

Le Cégep de Sherbrooke souhaite s’affilier avec le Centre d’innovation et y instaurer un Centre de formation professionnelle et technique.

Si le projet est encore sur la table à dessin, une formation pourrait voir le jour très bientôt. La directrice générale du Cégep de Sherbrooke, Marie-France Bélanger, affirme que les conditions sont déjà réunies pour offrir des cours.

« On peut déjà démarrer des formations ici, par exemple, la formation d’opération et contrôle de procédés chimiques. On l’a déjà donnée. On pourrait très bien venir la donner ici, puisqu’on a déjà l’équipement nécessaire », explique-t-elle.

Sept travailleurs sont à l’emploi du centre, pour le moment, mais ce nombre devrait être appelé à grandir au cours des prochaines années.

Plus d'articles

Commentaires