Retour

Infrastructures : le Nouveau-Brunswick présente ses priorités

Des projets de routes, d'écoles et d'hôpitaux au Nouveau-Brunswick seront entrepris ou poursuivis avec les fonds annoncés mercredi par le gouvernement de Brian Gallant dans son budget d'immobilisations de presque 758 millions de dollars.

Le budget mentionne la planification, la conception et la construction de quelques grands projets routiers, dont la route 108 à New Denmark, la 105 tout près de Fredericton, une liaison avec la route d’accès du sentier Fundy et un système de radiocommunications.

Jusqu’à 110 millions de dollars seront consacrés aux infrastructures du système de santé pour la poursuite des projets d’ajouts et de rénovations dans les hôpitaux Dr-Georges-L.-Dumont à Moncton, Chaleur à Bathurst, et Dr-Everett-Chalmers à Fredericton.

« En plus de contribuer à la création d'emplois et d'assurer la continuité des activités économiques, ces investissements permettent de fournir l'infrastructure nécessaire », affirme la ministre des Finances du Nouveau-Brunswick, Cathy Rogers.

Quant aux écoles, le gouvernement prévoit investir 88 millions de dollars. Les fonds seront consacrés à la nouvelle école de Dieppe pour les élèves de la 3e à la 8e année, à celle du nord de Moncton pour les élèves de la 6e à la 8e année, au remplacement de l’École Arc-en-ciel à Oromocto et à une école de la maternelle à la 8e année à Campbellton, entre autres projets.

Le budget comprend aussi plus de 12 millions de dollars pour les infrastructures touristiques. De plus, 98 millions de dollars sont prévus pour de nouveaux projets dans tous les domaines.

Enfin, le gouvernement prévoit 20 millions de dollars pour rendre ses édifices plus écoénergétiques. Les détails des projets mentionnés dans le budget d’immobilisations proviendront plus tard des ministères concernés.

Le Parti progressiste-conservateur a dit vouloir voir les détails des dépenses en immobilisations avant de se prononcer sur le fond. Le député de Riverview, Bruce Fitch.

« Les projets annoncés sont financés en grande partie par de l'argent emprunté et que les contribuables devront rembourser », affirme M. Fitch.

Pour sa part, le Parti vert accueille positivement l'augmentation du budget dédié à l'efficacité énergétique dans les édifices gouvernementaux, comme cela avait été promis dans le plan sur les changements climatiques.

Avec les informations de Michel Corriveau

Plus d'articles

Commentaires