Retour

Internet à large bande est maintenant un service de télécommunication de base

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) déclare qu'Internet à large bande est maintenant un service de télécommunication de base. Le CRTC croit que tous les Canadiens pourront y avoir accès d'ici 10 à 15 ans.

Un texte de Madeleine Blais-Morin

En 2015, 82 % des Canadiens avaient accès à des vitesses de téléchargement d'au moins 50 mégabits par seconde (Mb/s). Le CRTC évalue que l'ensemble de la population pourra avoir accès à ce type de service d'ici une quinzaine d'années. Le conseil a aussi comme objectif de permettre aux Canadiens d'avoir une option de forfait à données illimitées pour les services d'accès Internet à haute vitesse sur les réseaux fixes.

L'accès à un service Internet à large bande est fondamental et est un service de télécommunications de base que tous les Canadiens sont en droit de recevoir.

Jean-Pierre Blais, président et premier dirigeant, CRTC

Nouveau financement

Pour inciter les compagnies à desservir les régions où le service n'est pas encore accessible, le CRTC établit un fonds pour soutenir des projets permettant de l'offrir. Ce fonds versera jusqu'à 750 millions de dollars au cours des cinq premières années.

Ces sommes visent à faire en sorte que, d'ici 2021, 90 % des petites entreprises et des domiciles canadiens aient accès à des vitesses de téléchargement de 50 Mb/s et de téléversement de 10 Mb/s.

Les grands fournisseurs de services de télécommunications devront contribuer à ce fonds. Ils versaient déjà des contributions à un fonds de téléphonie locale qui cessera d'exister.

Plus d'articles

Commentaires