Retour

Investissement de 670 M $ pour la réfection des ponts au Nouveau-Brunswick

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick annonce un investissement de 670 millions de dollars au cours des cinq prochaines années pour la rénovation des ponts dans la province. Or, des ponts qui ont besoin d'une remise à neuf ne se trouvent pas dans la liste diffusée par le gouvernement.

La plus grande part du financement, 226,5 millions de dollars, sera accordé à la rénovation de ponts fédéraux-provinciaux, dont le pont Centennial à Miramichi et le pont de la rivière Petitcodiac.

Près du tiers de l'investissement, soit 181,6 millions de dollars, sera alloué au remplacement de certains ponts, dont le pont no 1 de la rivière Tetagouche à Bathurst, le pont numéro 1 de la rivière Magaguadavic, le pont numéro 6 de la rivière Kennebecasis et le pont du ruisseau Ryan sur la route 107.

À Saint-Jean, 107,3 millions de dollars seront dépensés pour la remise à neuf de ponts, comme le pont des chutes réversibles à Saint John, le pont couvert de Hartland et le pont numéro 2 de la rivière Nashwaak à Fredericton.

Dans le sud-est de la province, 90,5 millions de dollars seront dédiés pour les ponts faisant partie des projets fédéraux-provinciaux de renouvellement des routes, comme la route 11 (de la rivière Shediac à la rivière Cocagne) et le ruisseau Tait du Sentier Fundy.

Finalement, 29,6 millions de dollars seront déboursés pour les travaux techniques d’avant-projet pour des projets de ponts, y compris le pont Anderson sur la route 8 et les structures de Coles Island et 34,3 millions de dollars pour de grands ponceaux à travers la province.

Le pont de Shippagan n'est pas dans la liste

Le pont qui relie Shippagan à Lamèque n'est pas inclus dans cette liste puisque sa réfection était déjà prévu dans le budget 2018-2018, indique Jeremy Trevors, agent de communications pour le ministère des Transports et de l'Infrastructure.

Le ministère des Transports a indiqué mercredi par courriel qu'il avait investi 1,4 million de dollars en 2017 pour en rénover une partie.

« Ces investissent permettront de maintenir le pont pendant que le ministère travaille sur de nouveaux plans. Les employés du ministère ont rencontré avant les Fêtes les membres du comité local pour le pont, et tous continuent de travailler ensemble dans la même direction à mesure que les travaux de planification et de design avancent », affirme Jeremy Trevors.

Or, le comité Pont Lamèque-Shippagan a signifié au ministère que la réfection du pont n'était pas suffisante. Sébastien Haché, porte-parole du comité, explique que le pont est vétuste et qu'il a besoin d'être remplacé.

Selon lui, c'est une infrastructure essentielle pour la région puisqu’il constitue le seul lien entre les Îles Lamèque et Miscou avec les autres régions de la province

Plus d'articles