Retour

Investissements, rénovations… la rue Racine bouillonne

Un vent de renouveau souffle sur la rue Racine de Chicoutimi depuis 2016. L'Hôtel Chicoutimi, Ubisoft, Chez Georges, Laflamme Signature, L'Gros Luxe, le Bistro Café Summum, le Cavô, Rue Racine Records, l'Éudit Café... tous des commerces qui dynamisent de plus en plus le centre-ville de Chicoutimi.

Depuis quelques mois, plusieurs propriétaires ont entrepris des travaux de rénovation pour améliorer l'intérieur ou la façade de leur commerce sur la rue Racine.

D’ailleurs, l'ouverture prochaine d'une succursale de Café Starbucks, la première dans la région, témoigne de cette nouvelle vitalité qui frappe le secteur.

« C’est l'effet de nouveauté et il y a aussi que tu vois à côté de toi quelqu'un qui se rénove, qui change, donc de te dire que ça va aussi améliorer mon coin à moi et ramener du nouveau monde sur la rue », ajoute le président de l'Association des centres-ville de Saguenay.

Ouvert en 1919, la boutique Laflamme Signature est un bel exemple de ce renouveau. Les propriétaires actuels, qui possèdent l'édifice à l'intersection des rues Racine et Riverin depuis trois décennies, ont transformé un malheur en occasion d'affaires. En décembre dernier, un dégât d'eau a causé d'importants dommages au commerce. Les copropriétaires ont investi près de 1,2 million de dollars pour rénover l'ensemble du magasin et rajeunir son image.

« Si on prend les restaurants, les cafés, les boutiques, tout se renouvelle, tout se rajeunit. Le monde aime le plein air et marcher sur la rue Racine », précise le propriétaire de la boutique Laflamme Signature, Rock Delisle.

Effet Ubisoft

Selon plusieurs commerçants, l'arrivée du géant des jeux vidéo Ubisoft se fait déjà ressentir au centre-ville de Chicoutimi. Même si les dirigeants d'Ubisoft ont choisi d'ouvrir leurs studios dans le bas de la rue Racine, les restaurateurs et les hommes d'affaires remarquent un rajeunissement de la clientèle.

« Des fois c'est quasiment la revanche de la jeunesse. Si on regarde le Summum, le café l'Érudit. Beaucoup de commerces sur la rue Racine qui soient sont en processus de relève ou qui ont été créé très récemment. Par des jeunes entre 25 et 35 ans, 40 ans, donc on a quelque chose qui est intéressant. »

De leur côté, certains entrepreneurs choisissent ce coin névralgique du centre-ville pour profiter de l'achalandage et attirer une nouvelle clientèle. C'est le cas de l'Unyk Création à Jonquière, une entreprise spécialisée dans la confection et la vente d'uniformes de travail, qui vient d'ouvrir une succursale dans le Carrefour Racine.

« On s'est installé sur la rue Racine parce qu'on sait qu'il y a beaucoup de professionnels, donc c'était de se rapprocher de la clientèle, mais aussi de bénéficier du dynamisme qu'on retrouve sur la rue Racine. On sait qu'il y a beaucoup d'événements, beaucoup de personnes », raconte le responsable aux communications pour Unyk Création, Pier-Olivier Gagnon.

Projet d'amphithéâtre

Le projet de futur amphithéâtre au centre-ville est appuyé par plusieurs commerçants. Ces derniers y voient une opportunité de dynamiser le secteur entre la rue Racine et la zone portuaire de Chicoutimi.

En ce qui concerne les discussions pour transformer une partie de la rue en zone piétonnière, l'idée suscite toujours des craintes et des doutes chez plusieurs d'entre eux. Ils affirment que la majorité des consommateurs d'ici utilisent encore la voiture pour faire leurs emplettes.

Une cinquantaine de nouveaux espaces de stationnements gratuits seront aménagés durant l'été autour de la cathédrale de Chicoutimi. Des sommes seront également investies pour améliorer l'éclairage dans cette zone du centre-ville.

La ville de Saguenay devrait bientôt annoncer un projet qui vise à remplacer les lampadaires sur une portion de la rue Racine.

D'après le reportage de Frédéric Tremblay