Retour

Keystone XL : décision du Nebraska le 20 novembre

La Commission des services publics de l'État du Nebraska a annoncé lundi qu'elle décidera le 20 novembre si elle octroie son permis autorisant la construction du pipeline Keystone XL de TransCanada.

Ce permis est le dernier obstacle réglementaire qui manque pour que le projet puisse aller de l’avant.

Keystone XL a déjà reçu le feu vert des gouvernements du Canada et des États-Unis, mais TransCanada doit obtenir des permis de la part des trois États américains où le pipeline doit passer. Le Montana et le Dakota du Sud ont déjà approuvé le tracé. Seul le Nebraska doit encore se prononcer.

Le 20 novembre, les cinq membres de la Commission des services publics voteront publiquement à Lincoln, la capitale du Nebraska. La Commission a tenu une semaine d’audiences publiques en août à ce sujet.

La Commission doit décider si le projet est dans l'intérêt public des gens du Nebraska en évaluant des facteurs spécifiques, comme les emplois créés, les revenus et les retombées pour l’économie locale.

Toutefois, la Commission ne tiendra pas compte des questions environnementales, car le tracé du pipeline a déjà obtenu un permis environnemental.

L’oléoduc de 1897 km doit acheminer 830 000 barils de pétrole albertain aux raffineries près de Houston, au Texas.

Depuis près d’une décennie, le projet divise l’opinion publique aux États-Unis et au Canada. Les environnementalistes disent que le projet fera augmenter la production dans les sables bitumineux et augmentera les risques de déversement. TransCanada affirme que le projet fera baisser les prix du brut et générera des emplois.

Plus d'articles

Commentaires